Questions sur l’origine du coronavirus (SARS-CoV-2)

Note de la rédaction : Régulièrement, la presse fait état de questionnements légitimes sur l’origine du coronavirus. Ces questionnements abreuvent les réseaux sociaux de brèves entre théories improbables et provocations délibérées.

Nous proposons ci-après une sélection d’articles répercutant ces débats qui secouent aussi les administrations gouvernementales en charge de la gestion de la pandémie, qui provoquent d’intenses débats dans le monde médical et qui crispent les diplomaties.

Ce carnet de veille de l’IAO ne s’inscrit pas dans ces débats médiatico-politiques. Chacun sait qu’il est bien trop tôt pour tirer des conclusions sur l’origine du virus, sa génétique et sa circulation à travers le monde.


Chloé Hecketsweiler, « Coronavirus : le SARS-CoV-2 est-il sorti d’un laboratoire ? », Le Monde, 17/04/2020. URL : https://www.lemonde.fr/sciences/article/2020/04/17/le-sars-cov-2-est-il-sorti-d-un-laboratoire_6036926_1650684.html (consulté le 18/04/2020).

Rien ne filtre des investigations menées en Chine, ce qui laisse la porte ouverte à des hypothèses. En revanche, celle d’une origine synthétique est écartée : s’il est possible de créer de toutes pièces des virus, tous les indices convergent vers une origine naturelle du nouveau coronavirus.

Chloé Hecketsweiler est journaliste au Monde, chargée des sujets santé, pharmacie et biotechnologie.


Andersen, K.G., Rambaut, A., Lipkin, W.I. et al., « The proximal origin of SARS-CoV-2 », Nature Medecine (Nat Med), 26, p. 450–452 (2020). DOI : https://doi.org/10.1038/s41591-020-0820-9

Publié le 17/04/2020 (consulté le 18/04/2020).

Since the first reports of novel pneumonia (COVID-19) in Wuhan, Hubei province, China, there has been considerable discussion on the origin of the causative virus, SARS-CoV-2 (also referred to as HCoV-19). Infections with SARS-CoV-2 are now widespread, and as of 11 March 2020, 121,564 cases have been confirmed in more than 110 countries, with 4,373 deaths. SARS-CoV-2 is the seventh coronavirus known to infect humans; SARS-CoV, MERS-CoV and SARS-CoV-2 can cause severe disease, whereas HKU1, NL63, OC43 and 229E are associated with mild symptoms. Here we review what can be deduced about the origin of SARS-CoV-2 from comparative analysis of genomic data. We offer a perspective on the notable features of the SARS-CoV-2 genome and discuss scenarios by which they could have arisen. Our analyses clearly show that SARS-CoV-2 is not a laboratory construct or a purposefully manipulated virus.

Kristian G. Andersen (Department of Immunology and Microbiology, The Scripps Research Institute, La Jolla, CA, USA) ; Andrew Rambaut ( Institute of Evolutionary Biology, University of Edinburgh, Edinburgh, UK) ; W. Ian Lipkin (Center for Infection and Immunity, Mailman School of Public Health of Columbia University, New York, NY, USA)…


Laurence Defranoux, Vincent Coquaz et Florian Gouthière, « Covid-19 : le virus provient-il d’un laboratoire chinois ? », Checknews / Libération, 17/04/2020. URL : https://www.liberation.fr/checknews/2020/04/17/covid-19-le-virus-provient-il-d-un-laboratoire-chinois_1785550 (consulté le 18/04/2020).

Plusieurs articles sortis dans la presse américaine relancent le débat à propos de l’origine du Sars-CoV-2. Depuis janvier, un laboratoire de virologie à Wuhan est évoqué avec persistance comme potentielle source de l’épidémie, entre fausses informations et vraies hypothèses du renseignement américain.

Laurence Defranoux suit l’Asie pour Libération, Vincent Coquaz et Florian Gouthière sont journalistes pour CheckNews.


Josh Rogin, « State Department cables warned of safety issues at Wuhan lab studying bat coronaviruses », The Washington Post, 14/04/2020. URL : https://www.washingtonpost.com/opinions/2020/04/14/state-department-cables-warned-safety-issues-wuhan-lab-studying-bat-coronaviruses/ (consulté le 18/04/2020).

Two years before the novel coronavirus pandemic unpended the world, U.S. Embassy officials visited a Chinese research facility in the city of Wuhan several times and sent two official warnings back to Washington about inadequate safety at the lab, which was conducting risky studies on coronavirus from bats. The cables have fueled discussions inside the U.S. government about whether this or another Wuhan lab was the source of the virus – even though conclusive proof has yet to emerge.

Josh Rogin is a columnist for the Global Opinions section of The Washington Post. He writes about foreign policy and national security.


20 Minutes avec AFP, « Coronavirus : Le laboratoire chinois pointé du doigt nie toute responsabilité », 20 Minutes, 19/04/2020. URL : https://www.20minutes.fr/monde/2763503-20200419-coronavirus-laboratoire-chinois-pointe-doigt-nie-toute-responsabilite (consulté le 20/04/2020).

La présence de cet institut de virologie, à quelques kilomètres du marché de la ville de Wuhan considéré comme le lieu de la transmission du virus de l’animal à l’homme, alimente depuis des mois les hypothèses d’une fuite depuis ces installations sensibles.

Réponse de Yuan Zhiming, directeur de l’Institut de virologie de Wuhan.


Asia Balluffier, « Le coronavirus sort-il d’un laboratoire ? Épisode 1 : la thèse du virus artificiel », Le Monde, 17/05/2020. URL : https://www.lemonde.fr/sante/video/2020/05/17/le-coronavirus-sort-il-d-un-laboratoire-episode-1-la-these-du-virus-artificiel_6039933_1651302.html (consulté le 21/05/2020).

Depuis 2002, les biologistes savent « fabriquer » des virus artificiels. Le coronavirus à l’origine de la pandémie de 2020 est-il l’un d’eux ?

Asia Balluffier est journaliste vidéo pour Le Monde.


Frédéric Arnould, « Comment le coronavirus est-il apparu ? », Radio Canada Info, 21/05/2020.

Donald Trump a encore haussé le ton face à Pékin. « C’est l’incompétence de la Chine et rien d’autre, qui a provoqué cette tuerie de masse mondiale ! » a-t-il déclaré sur Twitter. Selon le président américain, Pékin aurait pu empêcher la propagation du coronavirus. Reste que sur l’origine de cette pandémie, bien des questions demeurent. Frédéric Arnould s’est penché sur les trois principales hypothèses.

Frédéric Arnould est journaliste de télévision à Radio Canada, présentateur et envoyé spécial. Entretiens avec Laurent Chatel-Chaix, professeur, spécialiste de virologie moléculaire à l’Institut national de la recherche scientifique (Canada) et Sylvain Quessy, professeur titulaire, Faculté de médecine vétérinaire, Département de pathologie et microbiologie, Université de Montréal.


Photo « à la une » : Vue micrographique colorisée par balayage électronique d’une cellule apoptotique infectée par le virus SARS-CoV-2 (en jaune). Image fournie par l’Institut national des allergies et des maladies infectieuses américain (NIAID). © NIAID via REUTERS


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search