Sinophobie et racisme anti-asiatique au prisme de la Covid-19

Auteur : Ya-Han Chuang, sociologue, chercheuse postdoc à l’Institut national d’études démographiques (INED) et membre du projet « ChIPRe » (Chinese Immigrants in Paris Region). Elle est fellow de l’Institut Convergences Migrations.

Production : La revue en ligne De facto, créée en novembre 2018 et éditée par l’Institut des migrations.

Diffusion : le site Institut convergences Migrations (http://icmigrations.fr/)

Date : mis en ligne le 15 mai 2020

La propagation de la pandémie à l’échelle mondiale a mis au jour le racisme vis-à-vis des personnes perçues comme « Asiatiques ». Si les propos et les gestes anti-asiatiques dans les pays occidentaux proviennent en partie du vieux fantasme du « péril jaune », l’hostilité à l’égard des populations chinoises, surtout en Asie de l’Est et du Sud-Est, est un phénomène relativement récent du rejet de la domination politique et économique de la Chine.

Source : Ya-Han Chuang, « Sinophobie et racisme anti-asiatique au prisme de la Covid-19 », in : Solène Brun et Patrick Simon (dir.), Dossier « Inégalités ethno-raciales et pandémie de coronavirus », De facto [En ligne], 19 | Mai 2020, mis en ligne le 15 mai 2020. pp.48-56. URL : http://icmigrations.
fr/2020/05/15/defacto-019-01
/ (consulté le 27/10/2020).

Photo « à la une » : Autoportraits de jeunes Asiatiques lors de la mobilisation sur les réseaux sociaux avec le hashtag “JeNeSuisPasUnVirus” © De facto


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search