SARS-CoV-2 infects T lymphocytes through its spike protein-mediated membrane fusion

Auteurs : Lu Lu (Université Fudan, RPC), Jiang Shibo (New York Blood Center, USA) et al.

Production : revue Cellular & Molecular Immunology (Nature / Springer)

Date : 7 avril 2020, open access

Des équipes chinoises et américaines viennent de démontrer que le corona virus SARS-CoV-2 était capable de neutraliser les Lymphocytes T (ou cellules T) qui jouent un rôle fondamental au sein du système immunitaire humain. Cependant le SARS-CoV-2 semble ne pas se répliquer à l’intérieur des lymphocytes T comme le fait le virus du VIH.

Réf. : Wang, X., Xu, W., Hu, G. et al. SARS-CoV-2 infects T lymphocytes through its spike protein-mediated membrane fusion. Cell Mol Immunol (2020). https://doi.org/10.1038/s41423-020-0424-9

URL : https://www.nature.com/articles/s41423-020-0424-9 (consulté le 14/04/2020).

Version PDF (open access) : https://www.nature.com/articles/s41423-020-0424-9.pdf



Citer ce billet
indomemoires (2020, 7 avril). SARS-CoV-2 infects T lymphocytes through its spike protein-mediated membrane fusion. Asie Orientale et Coronavirus. Consulté le 13 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/n6yn

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search