Un vaccin venu de Chine

Note de la rédaction : Premier pays concerné par une pandémie qui a pris naissance sur son territoire, la Chine met tout en œuvre pour trouver un vaccin pour protéger sa population du Covid-19. Des essais cliniques sont déjà à l’œuvre et des usines de fabrication de ce vaccin prometteur commencent à sortir de terre.

Aperçu sur cette course contre la montre qui recouvre autant des enjeux de politique intérieure que de géopolitique mondiale, et qui comporte aussi un volet économique d’une ampleur considérable.


Un institut de Sinopharm © Xinhua

“Course. La Chine n’a pas encore de vaccin mais bâtit les usines qui le produiront”, Courrier International, 31/05/2020. URL : https://www.courrierinternational.com/article/course-la-chine-na-pas-encore-de-vaccin-mais-batit-les-usines-qui-le-produiront (consulté le 02/06/2020).

Plusieurs vaccins contre le Covid-19 sont actuellement à l’essai en Chine. Anticipant des besoins s’élevant à des centaines de millions de doses chaque année, des laboratoires ont entrepris la construction de lieux de production ultra-sécurisés.

D’après un article du South China Morning Post (Hong Kong).


Lisa, “(COVID-19) La Chine accélère le développement d’un vaccin inactivé contre le COVID-19”, French China.org, 01/06/2020. URL : http://french.china.org.cn/china/txt/2020-06/01/content_76115579.htm (consulté le 02/06/2020).

Le vaccin inactivé contre le COVID-19 de la Chine devrait terminer ses essais cliniques et être prêt pour le marché dès la fin de cette année ou le début de l’année prochaine, selon son développeur, China National Biotec Group (CNBG).

Un article de l’agence de presse Xinhua publié sur le Centre d’informations Internet de Chine (page en français).


“Plusieurs vaccins chinois contre le COVID-19 obtiennent de bons résultats dans les essais cliniques”, French China.org, 01/06/2020. URL : http://french.china.org.cn/china/txt/2020-06/01/content_76113827.htm (consulté le 02/06/2020).

Deux vaccins expérimentaux contre le nouveau coronavirus (COVID-19) mis au point par des instituts de recherche dirigés par le China National Pharmaceutical Group, également connu sous le nom de Sinopharm, ont montré des signes positifs en termes d’efficacité et de sécurité, ce qui laisse espérer qu’un vaccin puisse être disponible dès la fin de cette année.

Un article de l’agence de presse Xinhua publié sur le Centre d’informations Internet de Chine (page en français).


A lire également sur Covidasia :


Photo “à la une” : Sinopharm a amélioré la capacité de production de son usine, avec pour objectif 200 millions de doses par an.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search