Échanges diplomatiques à l’heure de la pandémie

Note de la rédaction : La dissimulation, dans un premier temps, de la gravité du nouveau coronavirus SARS Cov-2 par la Chine a suscité de nombreuses interrogations dans les médias asiatiques et occidentaux. Sur fond de guerre commerciale, depuis le mois de février 2020, les États-Unis et la Chine s’accusent mutuellement d’être à l’origine de la propagation du virus pendant que l’Australie demande une enquête indépendante.

Alors que la temporalité de l’apparition du virus à Wuhan est encore discutée, une joute diplomatique de plus en plus tendue entre les deux puissances est en cours. Aperçu des prises de positions aux enjeux géopolitiques de chaque partie.


Xinhua, « La Chine s’oppose fermement aux accusations infondées de M. Pompeo sur le contrôle du COVID-19 (porte-parole) », Xinhua.net, 27/02/2020. URL : http://french.xinhuanet.com/2020-02/27/c_138823292.htm (consulté le 07/05/2020).

BEIJING, 27 février (Xinhua) — La Chine a exprimé, mercredi, son fort mécontentement et sa ferme opposition face aux accusations infondées du secrétaire d’Etat américain, Mike Pompeo, à l’encontre du travail de prévention et de contrôle de la Chine face au nouveau coronavirus (COVID-19) et a exhorté la partie américaine à abandonner son biais idéologique et à cesser de saper la confiance mutuelle et la coopération entre la Chine et les États-Unis.

Article de l’agence de presse de la République populaire de Chine Xinhua, pages en français.


« Mike Pompeo a un manuel pour attaquer la Chine, mais aucun plan pour sauver les Américains du COVID-19 », Le Quotidien du Peuple, 26/04/2020. URL : http://french.peopledaily.com.cn/Horizon/n3/2020/0426/c31362-9684212.html (consulté le 07/05/2020).

Alors que le nouveau coronavirus ravage le pays qu’il est censé servir, Mike Pompeo, le secrétaire d’État américain et l’un des critiques les plus radicaux de la Chine, est toujours obsédé par son idée d’attaquer la Chine.

Le Quotidien du Peuple est l’organe officiel du Comité central du Parti communiste chinois (PCC). Article de Liu Yishuang, 孙晨晨.


Ouest-France avec AFP, « Mike Pompeo dit avoir des « preuves immenses » que le coronavirus vient d’un laboratoire de Wuhan », Ouest-France, 03/05/2020. URL : https://www.ouest-france.fr/monde/etats-unis/mike-pompeo-dit-avoir-des-preuves-immenses-que-le-coronavirus-vient-d-un-laboratoire-de-wuhan-6823663 (consulté le 07/05/2020).

Washington ne démord pas de la thèse selon laquelle le coronavirus est parti d’un laboratoire de Wuhan, et que la Chine aurait pu éviter l’épidémie. Après Donald Trump jeudi, son chef de la diplomatie Mike Pompeo a déclaré à son tour dimanche avoir connaissance de « preuves immenses ».

Article de l’Agence France Presse (AFP).


Gilles Paris, « Coronavirus : Donald Trump adopte une ligne dure face à la Chine », Le Monde, 04/05/2020. URL : https://www.lemonde.fr/international/article/2020/05/04/coronavirus-donald-trump-adopte-une-ligne-dure-face-a-pekin_6038542_3210.html (consulté le 07/05/2020).

Après avoir tergiversé dans ses propos sur le pouvoir chinois, loué dans un premier temps pour sa gestion de l’épidémie de Covid-19, le président des États-Unis a changé de ton.

Gilles Paris est journaliste, correspondant du journal Le Monde à Washington DC, spécialiste des États-Unis.


Frédéric Lemaître, « Pour Pékin, Washington répand le « virus politique » », Le Monde, 04/05/2020. URL : https://www.lemonde.fr/international/article/2020/05/04/pour-pekin-washington-repand-le-virus-politique_6038572_3210.html (consulté le 07/05/2020).

Face aux attaques de la Maison Blanche, les médias proches de Pékin s’en prennent notamment au secrétaire d’État américain, Mike Pompeo, « ennemi de l’humanité ».

Frédéric Lemaître est journaliste-reporter, correspondant du journal Le Monde à Pékin.


AFP, « La télévision chinoise dénonce des propos «déments» de Pompeo », La Presse, 04/05/2020. URL : https://www.lapresse.ca/international/asie-et-oceanie/202005/04/01-5272025-la-television-chinoise-denonce-des-propos-dements-de-pompeo.php (consulté le 07/05/2020).

(Pékin) La télévision publique chinoise a qualifié lundi de « déments et imprécis » les propos du secrétaire d’État américain Mike Pompeo sur l’origine de la pandémie liée au nouveau coronavirus, faisant monter encore d’un cran la tension entre la Chine et les États-Unis.

Article de l’Agence France Presse (AFP).


Global Times Editorial, « Pompeo’s anti-China bluff strategy reveals all-or-nothing mentality to fool US voters », Global Times, 04/05/2020. URL : https://www.globaltimes.cn/content/1187359.shtml (consulté le 04/05/2020).

During an interview on Sunday, US Secretary of State Mike Pompeo said there was « enormous evidence » the novel coronavirus (COVID-19) originated in a laboratory in Wuhan, China. « Remember, China has a history of infecting the world, and they have a history of running substandard laboratories, » Pompeo explained. Once again, the US diplomat and former CIA director has stunned the world with groundless accusations.

Global Times est un tabloïd paraissant quotidiennement en République populaire de Chine. Il est publié en chinois et en anglais. Il suit la ligne éditoriale du Quotidien du Peuple et de l’agence Chine nouvelle, tout en se spécialisant dans l’actualité internationale.


Grégory Plesse, « Le coronavirus fait flamber les tensions entre la Chine et l’Australie », Le Figaro, 04/05/2020. URL : https://www.lefigaro.fr/international/le-coronavirus-fait-flamber-les-tensions-entre-la-chine-et-l-australie-20200504 (consulté le 07/05/2020).

Pékin n’a pas du tout apprécié l’insistance de Camberra concernant une enquête indépendante sur les origines de la pandémie.

Grégory Plesse est journaliste freelance basé à Sydney. Correspondant pour Le Figaro, Les Echos, Le Parisien, Le Temps, France 24.


Dorian Malovic, « Covid-19 : les États-Unis accusent, la Chine perd ses nerfs », La Croix, 05/05/2020. URL : https://www.la-croix.com/Monde/Asie-et-Oceanie/Covid-19-Etats-Unis-accusent-Chine-perd-nerfs-2020-05-05-1201092713 (consulté le 07/05/2020).

Mise en accusation par les États-Unis pour ses dissimulations et ses mensonges dès l’origine de l’épidémie du Covid-19, la Chine se retrouve sous la menace d’une enquête internationale et de procès en dédommagement. Pékin rejette avec virulence toutes ces « allégations » après avoir accusé les États-Unis d’être à l’origine du virus.

Dorian Malovic est responsable du service « Asie » au quotidien La Croix depuis 1997 et écrivain, spécialiste de la Chine.


Le Figaro avec Reuters, « Les déclarations de Pompeo sur l’origine du coronavirus sont «spéculatives», selon l’OMS », Le Figaro, 05/05/2020. URL : https://www.lefigaro.fr/flash-actu/les-declarations-de-pompeo-sur-l-origine-du-coronavirus-speculatives-selon-l-oms-20200505 (consulté le 07/05/2020).

Le secrétaire d’État américain a affirmé dimanche disposer de «preuves» que le Covid-19 provient d’un laboratoire chinois.

Reuters est une agence de presse mondiale et généraliste fondée à Londres.


Dorian Malovic, « La Chine rejette toute enquête internationale sur le coronavirus », La Croix, 07/05/2020. URL : https://www.la-croix.com/Monde/Asie-et-Oceanie/Chine-rejette-toute-enquete-internationale-coronavirus-2020-05-07-1201093123 (consulté le 08/05/2020).

Analyse. La Chine a clairement refusé mercredi 6 mai la moindre enquête sur l’origine du virus de Wuhan. Donald Trump a tout de suite répondu en affirmant que le virus chinois était « pire que Pearl Harbor et les attentats du 11 septembre », les deux plus violents traumatismes de l’histoire contemporaine américaine qui ont déclenché des guerres.

Dorian Malovic est responsable du service « Asie » au quotidien La Croix depuis 1997 et écrivain, spécialiste de la Chine.


AFP, « COVID-19: Trump menace de couper les vivres à l’OMS pour de bon », La Presse, 19/05/2020. URL : https://www.lapresse.ca/international/etats-unis/202005/19/01-5274087-covid-19-trump-menace-de-couper-les-vivres-a-loms-pour-de-bon.php (consulté le 19/05/2020).

(Washington) Les passes d’armes entre Washington et Pékin s’intensifient sur la gestion de la crise du coronavirus par l’OMS, dont les 194 pays membres reprennent leurs débats mardi lors d’une téléconférence inédite consacrée à la pandémie qui a fait plus de 316 000 morts dans le monde.

Article de l’Agence France Presse (AFP).


« Coronavirus : la guerre commerciale entre la Chine et les Etats-Unis au coeur de la crise », France Info, 19/05/2020. URL : https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/coronavirus-la-guerre-commerciale-entre-la-chine-et-les-etats-unis-au-coeur-de-la-crise_3971425.html (consulté le 19/05/2020).

La crise sanitaire du coronavirus vire au bras de fer diplomatique entre la Chine et les États-Unis. Washington et Pékin s’accusent mutuellement de propager le virus.

Entretien de France Info avec Alice Ekman, analyste responsable de l’Asie à l’European Union Institute for Security Studies.


Twenty Twenty #17 – Chine-États-Unis: le virus de la discorde | AFP Podcast, 23/05/2020.

Donald Trump est en colère contre la Chine. Washington reproche à Pékin de manquer de transparence et soupçonne les autorités chinoises de mentir sur l’origine du nouveau coronavirus. Bascule-t-on dans une logique de Guerre froide ? Un épisode de Twenty Twenty réalisé entre Washington et Pékin.

Antoine Boyer, « Podcast: Chine/États-Unis, le virus de la discorde », AFP, 26/05/2020. URL : https://making-of.afp.com/podcast-chineetats-unis-le-virus-de-la-discorde (consulté le 29/05/2020).

Un Podcast d’Antoine Boyer, journaliste de l’AFP basé à Washington. Avec Francesco Fontemaggi, journaliste en charge de la diplomatie américaine au bureau de l’AFP à Washington; Patrick Baert journaliste et chef du bureau de l’AFP à Pékin et Célia Belin, chercheuse à la Brookings Institution à Washington.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search