Covid-19 et instrumentalisation politique au Cambodge

Auteur : Laurent Pordié. Anthropologue et pharmacologue, chercheur au CNRS.

Revue : Carnet de l’EHESS. Perspectives sur le coronavirus.

Date : 6 mai 2020.

Victime d’une contamination précoce, signalée par un cas infecté le 27 janvier 2020, le Cambodge est lourdement affecté par une crise qui pèse essentiellement sur l’économie du pays. Près de trois mois après le recensement du premier cas, les données officielles datant du 15 avril n’indiquent aucun décès lié au Covid-19 et un nombre de contaminés s’élevant à 122 personnes pour une population d’environ seize millions d’habitants. En d’autres circonstances, le Covid-19 comme maladie serait considéré comme un épiphénomène. C’est la persistance d’une menace épidémique, l’impact effectif sur l’économie et l’instrumentalisation politique de la pandémie qui expliquent le positionnement central du Covid-19 dans les discours et les pratiques des autorités du pays. Le virus apparaît comme un prétexte politique permettant de consolider les ambitions des dirigeants cambodgiens dans les relations diplomatiques du pays et d’imposer leur domination dans le périmètre politique national. Le cas du Cambodge forme un exemple évocateur pour l’étude des réappropriations sociopolitiques de problèmes considérés comme initialement sanitaires. […]

URL : https://www.ehess.fr/fr/carnet/covid-19-instrumentalisation-politique-cambodge (consulté le 06/05/2020).



Citer ce billet
indomemoires (2020, 6 mai). Covid-19 et instrumentalisation politique au Cambodge. Asie Orientale et Coronavirus. Consulté le 24 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/n76x

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search