Sur les traces du pangolin

Note de la rédaction : La transmission du virus SARS-CoV-2 de l’animal à l’homme reste actuellement une question en suspens sans réponse précise. L’intervention du pangolin comme hôte intermédiaire a été souvent soulignée par les scientifiques sans être confirmée. La recherche du chainon manquant de la transmission permettrait de retracer la généalogie et la génétique du virus. Nous vous présentons une sélection d’articles sur cet animal sauvage méconnu du grand public avant la pandémie et placé aujourd’hui sous les feux de l’actualité. Les recherches en cours nous dirons si cette piste est la bonne… Commençons par une mise au point des jeunes chercheurs de « Diffusons la science » (CNRS).



Sebastian Seibt, « Coronavirus : pangolin, chauve-souris… le mystère de l’animal hôte demeure », France 24, 27/02/2020. URL : https://www.france24.com/fr/20200227-coronavirus-pangolin-chauve-souris-le-myst%C3%A8re-de-l-animal-h%C3%B4te-demeure (consulté le 19/05/2020).

De récente études ont remis en cause l’une des principales hypothèses au sujet de la transmission interespèce du nouveau coronavirus, qui faisait du pangolin l’hôte initial du Covid-19.

Sebastian Seibt est journaliste à France 24, sujets sur l’économie et les nouvelles technologies.


Fiorenza Gracci, « Pangolin : l’étau se resserre dans l’enquête sur l’origine du coronavirus », Science & Vie, 26/03/2020 et 08/04/2020. URL : https://www.science-et-vie.com/nature-et-enviro/le-role-du-pangolin-dans-la-diffusion-du-cornavirus-n-est-toujours-pas-clair-55050 (consulté le 25/04/2020).

Les études se succèdent à la recherche de traces génétiques du coronavirus chez les pangolins et les chauves-souris. Si on n’a pas encore mis la main sur la preuve irréfutable que l’épidémie actuelle nous est venue directement de l’une ou l’autre espèce, une nouvelle étude montre à quel point des virus extrêmement proches de celui du Covid-19 sont répandus chez ces mammifères à écailles.

Fiorenza Gracci est journaliste web. Biologiste de formation, avec une spécialité en neurosciences et en biologie du comportement, elle a rejoint la rédaction de Science & Vie en 2013.


Emeline Férard, « Covid-19 : des souches similaires de coronavirus découvertes chez des pangolins en Chine », Géo, 27/03/2020. URL : https://www.geo.fr/environnement/covid-19-des-souches-similaires-de-coronavirus-decouvertes-chez-des-pangolins-en-chine-200329 (consulté le 25/04/2020).

En analysant des tissus de pangolins saisis en Chine, des chercheurs ont identifié deux souches de coronavirus similaires à celui du Covid-19. Une découverte qui suggère que les mammifères pourraient bien avoir joué un rôle dans l’apparition du virus responsable de la pandémie actuelle mais le flou demeure.

Emeline Férard est journaliste web pour Géo.


Fanny Pigeaud, « Soupçonnés d’avoir transmis le coronavirus, les pangolins sont victimes d’un braconnage intense », Reporterre, 16/04/2020. URL : https://reporterre.net/Soupconnes-d-avoir-transmis-le-coronavirus-les-pangolins-sont-victimes-d-un-braconnage-intense (consulté le 25/04/2020).

Devenu mondialement célèbre pour son rôle probable dans la transmission du coronavirus responsable de la pandémie de Covid-19, le pangolin connaît depuis des décennies un braconnage intense le menaçant d’extinction.

Fanny Pigeaud est journaliste, spécialiste de l’Afrique.


« Coronavirus. Les pangolins sont victimes d’un braconnage intense », El Watan, 23/04/2020. URL : https://www.elwatan.com/pages-hebdo/magazine/coronavirus-les-pangolins-sont-victimes-dun-braconnage-intense-23-04-2020 (consulté le 25/04/2020).

Le pangolin est probablement un des transmetteurs du virus Sras-CoV-2 à l’origine de l’actuelle pandémie. Cela a été confirmé par une étude publiée fin mars dans le journal scientifique Nature.

El Watan est un quotidien généraliste algérien en langue française.


Loïc Chauveau, « Pangolin : l’étau se resserre dans l’enquête sur l’origine du coronavirus », Sciences & Avenir, 05/05/2020. URL : https://www.sciencesetavenir.fr/animaux/pendant-l-epidemie-le-trafic-de-pangolins-continue_144050 (consulté le 05/05/2020).

Bien que fortement suspecté d’avoir servi de vecteur au Covid-19 pour contaminer les humains, le pangolin continue de faire l’objet d’un trafic important en Afrique et en Asie, révèle l’ONG française Robin des bois.

Loïc Chauveau est journaliste spécialisé en environnement depuis le sommet de la Terre de Rio de Janeiro (1992). Sujets traités : biodiversité, climat, animaux, négociations internationales.


Alexandre Shields, « Quel animal a transmis la COVID-19 à l’être humain ? », Le Devoir, chronique ‘La question du jour’, 08/05/2020. URL : https://www.ledevoir.com/societe/science/578580/quel-animal-a-transmis-la-covid-19-a-l-etre-humain (consulté le 08/05/2020).

À l’instar du SRAS en 2003, du virus de la grippe H1N1 en 2009 et des éclosions d’Ebola, le virus de la COVID-19 proviendrait du monde animal. Les experts s’entendent sur ce point de départ. Mais quatre mois après l’alerte lancée par l’Organisation mondiale de la santé, on ne sait toujours pas quel animal a pu transmettre le virus mortel et on ne peut conclure sur le lieu de départ de cette pandémie mondiale, qui a déjà fait plus de 260 000 morts.

Alexandre Shields est journaliste au Devoir depuis 2005, aujourd’hui spécialiste des dossiers environnementaux. Finaliste à trois reprises aux prix Judith-Jasmin, il a remporté en 2016 le prix dans la catégorie «Journalisme spécialisé» pour son travail sur l’environnement. Il est aussi chroniqueur en actualités environnementales à la radio de Radio-Canada.


Photo « à la une » : Le pangolin a la particularité de se mettre en boule quand il se sent menacé ce qui le rend malheureusement très facile à capturer. © Stephen C. Dickson / CC BY-SA 4.0


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search